Messmer: « J’ai commencé à hypnotiser dès l’âge de 9 ans »

Encore une fois, l’hypnotiseur Messmer, en pleine tournée en France (bientôt sur la scène parisienne du Grand Rex du 24 février au 5 mars) a utilisé ses fabuleuses facultés pour nous montrer des célébrités dans de drôles de situations. Ce samedi 28 janvier à 20h55, sur TF1, au côté d’Arthur, dans Stars sous hypnose nous avons découvert les réactions de Sandrine Quétier, Priscilla Betti, Andy Cocq, Christine Bravo, Waly Dia, Christophe Beaugrand, Laury Thilleman et Chris Marques… L’occasion de revenir avec Messmer sur ces fabuleuses facultés qui lui ont permis d’hypnotiser plusieurs milliers de personnes depuis ses débuts…

Une interview menée par les équipes du site Télé Loisirs.

Télé-Loisirs : Est-il vrai que votre grand-père endormait des poules ?

Messmer : (Il rit, ndlr). C’est vrai. Quand j’étais petit je trouvais ça magique ! Lorsque j’ai eu 7 ans, il m’a offert un livre sur la force du mental. A 9 ans, j’ai essayé ça sur mes copains de classe et ça a marché !

Vous avez appris ces techniques, il ne s’agit pas d’un don… 

Je compare ça au chant : tout le monde peut chanter mais chante-on tous bien ? Moi j’ai appris plein de techniques pour comprendre le fonctionnement du cerveau…

La première fois que vous avez hypnotisé un camarade, comment cela s’est-il passé ?

J’ai créé une catalepsie de son bras, il n’était plus libre de ses mouvements. J’ai eu un moment de panique car j’ai craint de ne pouvoir le rétablir dans sa mobilité. Finalement si… C’était la première fois, j’avais 9 ans.

Vos fils travaillent aussi dans l’hypnose ?

Oui, j’ai donné le livre à mes enfants (il rit) ! Mes fils se sont donnés le défi de monter un spectacle prochainement. Mon petit-fils, Mathis m’a vu faire tout petit et à 3 ans et demi il m’a imité à la crèche !

Pourquoi ne pas avoir utilisé ses techniques pour œuvrer dans la médecine …

Je réalise des show depuis mon adolescence. Mais vers 20 ans, j’ai ouvert un cabinet d’hypnothérapie. Depuis, je n’ai cessé d’apprendre sur le sujet et d’améliorer mes techniques avec la sophrologie, le transfert d’énergie…

Pourquoi avoir cessé cette activité ?

Parce que je me sens plus utile sur scène. Je démontre à une masse de personnes combien notre cerveau est puissant. Le message passe beaucoup mieux qu’en soignant quelques patients par semaine ou lors d’une conférence.

Aussi parce que vous êtes un homme de spectacle…

J’ai allié l’utile à l’agréable. Oui, j’ai un côté aventurier, j’ai envie de voir le monde entier et de rencontrer plein de gens.

Est-il vrai que vous travaillez avec le CNRS (Centre national de la recherche scientifique)…

Oui. Je dois finir un échantillonnage pour prouver hors de tout doute des choses que j’avance sur scène et que des scientifiques sont en train d’établir. C’est encore à huis clos. Mais bientôt nos conclusions seront offertes au grand public.

Vous mettez parfois les célébrités de Stars sous hypnose dans des situations très embarrassantes pour leur image. Vous n’avez jamais de mauvais retour…

En fait, la télé permet par rapport à la scène d’exploiter tout le temps et l’espace que l’on veut et moi j’aime aller dans la limite du politiquement correct. Mais tous les scénarios sont adaptés aux personnes qui vont vivre l’expérience. L’entourage, les agents, les impresarios, nous donnent leur accord. Ils savent eux, ce que la personnalité est en mesure d’accepter pour son image. Quand je mets Jarry en poulet dans un commissariat, je sais que seul un humoriste comme lui peut aller jusque-là…

Quelle réaction de personnalité vous a le plus bluffé ?

Alain Bernard dans un bain d’eau glacée. Tant que je ne l’ai pas fait revenir à sa pleine conscience il n’a eu aucun choc thermique. C’est dire la puissance de notre cerveau… J’ai d’ailleurs refait ce numéro avec Baptiste Giabiconi qui est un sujet très réceptif.

Source: Interview de Télé Loisirs

The following two tabs change content below.

Gautier Corgne

Etudiant en Maths Spé et attiré par l'aéronautique, je suis aussi passionné de magie. Blogger dans le domaine depuis 2012, j'ai tout quitté pour partager avec vous l'aventure Jmag !

Commentaires

Commentaires

Messmer: « J’ai commencé à hypnotiser dès l’âge de 9 ans »

Encore une fois, l’hypnotiseur Messmer, en pleine tournée en France (bientôt sur la scène parisienne du Grand Rex du 24 février au 5 mars) a utilisé ses fabuleuses facultés pour nous montrer des célébrités dans de drôles de situations. Ce samedi 28 janvier à 20h55, sur TF1, au côté d’Arthur, dans Stars sous hypnose nous avons découvert les réactions de Sandrine Quétier, Priscilla Betti, Andy Cocq, Christine Bravo, Waly Dia, Christophe Beaugrand, Laury Thilleman et Chris Marques… L’occasion de revenir avec Messmer sur ces fabuleuses facultés qui lui ont permis d’hypnotiser plusieurs milliers de personnes depuis ses débuts…

Une interview menée par les équipes du site Télé Loisirs.

Télé-Loisirs : Est-il vrai que votre grand-père endormait des poules ?

Messmer : (Il rit, ndlr). C’est vrai. Quand j’étais petit je trouvais ça magique ! Lorsque j’ai eu 7 ans, il m’a offert un livre sur la force du mental. A 9 ans, j’ai essayé ça sur mes copains de classe et ça a marché !

Vous avez appris ces techniques, il ne s’agit pas d’un don… 

Je compare ça au chant : tout le monde peut chanter mais chante-on tous bien ? Moi j’ai appris plein de techniques pour comprendre le fonctionnement du cerveau…

La première fois que vous avez hypnotisé un camarade, comment cela s’est-il passé ?

J’ai créé une catalepsie de son bras, il n’était plus libre de ses mouvements. J’ai eu un moment de panique car j’ai craint de ne pouvoir le rétablir dans sa mobilité. Finalement si… C’était la première fois, j’avais 9 ans.

Vos fils travaillent aussi dans l’hypnose ?

Oui, j’ai donné le livre à mes enfants (il rit) ! Mes fils se sont donnés le défi de monter un spectacle prochainement. Mon petit-fils, Mathis m’a vu faire tout petit et à 3 ans et demi il m’a imité à la crèche !

Pourquoi ne pas avoir utilisé ses techniques pour œuvrer dans la médecine …

Je réalise des show depuis mon adolescence. Mais vers 20 ans, j’ai ouvert un cabinet d’hypnothérapie. Depuis, je n’ai cessé d’apprendre sur le sujet et d’améliorer mes techniques avec la sophrologie, le transfert d’énergie…

Pourquoi avoir cessé cette activité ?

Parce que je me sens plus utile sur scène. Je démontre à une masse de personnes combien notre cerveau est puissant. Le message passe beaucoup mieux qu’en soignant quelques patients par semaine ou lors d’une conférence.

Aussi parce que vous êtes un homme de spectacle…

J’ai allié l’utile à l’agréable. Oui, j’ai un côté aventurier, j’ai envie de voir le monde entier et de rencontrer plein de gens.

Est-il vrai que vous travaillez avec le CNRS (Centre national de la recherche scientifique)…

Oui. Je dois finir un échantillonnage pour prouver hors de tout doute des choses que j’avance sur scène et que des scientifiques sont en train d’établir. C’est encore à huis clos. Mais bientôt nos conclusions seront offertes au grand public.

Vous mettez parfois les célébrités de Stars sous hypnose dans des situations très embarrassantes pour leur image. Vous n’avez jamais de mauvais retour…

En fait, la télé permet par rapport à la scène d’exploiter tout le temps et l’espace que l’on veut et moi j’aime aller dans la limite du politiquement correct. Mais tous les scénarios sont adaptés aux personnes qui vont vivre l’expérience. L’entourage, les agents, les impresarios, nous donnent leur accord. Ils savent eux, ce que la personnalité est en mesure d’accepter pour son image. Quand je mets Jarry en poulet dans un commissariat, je sais que seul un humoriste comme lui peut aller jusque-là…

Quelle réaction de personnalité vous a le plus bluffé ?

Alain Bernard dans un bain d’eau glacée. Tant que je ne l’ai pas fait revenir à sa pleine conscience il n’a eu aucun choc thermique. C’est dire la puissance de notre cerveau… J’ai d’ailleurs refait ce numéro avec Baptiste Giabiconi qui est un sujet très réceptif.

Source: Interview de Télé Loisirs

The following two tabs change content below.

Gautier Corgne

Etudiant en Maths Spé et attiré par l'aéronautique, je suis aussi passionné de magie. Blogger dans le domaine depuis 2012, j'ai tout quitté pour partager avec vous l'aventure Jmag !

Commentaires

Commentaires

Close